Invités

Nous avons le plaisir d'accueillir Catherine Chabaud en tant que grand témoin pour une conférence d'une heure sur le thème "De la course au large à l’engagement pour la mer et le maritime". Et Walter Roest de l'Ifremer nous fait l'honneur de conclure le colloque.

Catherine Chabaud

Catherine Chabaud est une journaliste et une navigatrice française. Elle est la première femme à terminer un tour du monde à la voile, en solitaire, en course et sans escales, lors de la troisième édition du Vendée Globe 1996/1997.

Diplômée de l’Institut pratique du journalisme en 1983, elle collabore à différents supports radio et presse écrite, avant de se lancer dans la course au large. D'abord journaliste passionnée par la voile et investie sur tout ce qui touche à l’environnement et au développement durable. Consultante d’Europe 2 (2005-2007) et ancienne rédactrice en chef de la revue Thalassa, elle a réalisé plusieurs documentaires sur le développement durable ces dernières années, animant également des émissions sur l'aventure et une chronique développement durable pendant cinq ans sur Europe 1 (2002-2005).

Elle a à son actif quatorze traversées de l'Atlantique dont quatre en solitaire, et deux tours du monde en solitaire et sans escale (Vendée Globe 1996 et 2000).

Elle a été membre du conseil d'administration du Musée national de la Marine, de la Fédération française de voile, de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer), de l'Agence des aires marines protégées. Elle est co-fondatrice de l'association Innovations bleues, de la Plateforme Océan et Climat, de la Fondation de la mer. Elle est l'une des marraines de l'association Mécénat Chirurgie cardiaque.

Catherine Chabaud a été conseillère au Conseil économique social et environnemental au titre de personnalité qualifiée (2010-2015), où elle a été rapporteur d'un Avis sur les Océans et d'un Avis sur les matériaux biosourcés. Elle a occupé les fonctions de Déléguée à la mer et au littoral entre février 2016 et novembre 2017.

Source Wikipédia

Walter Roest

Après avoir travaillé au Canada et aux Pays Bas, Walter Roest a rejoint l’Ifremer en 2003. Géophysicien au Laboratoire Aléas géologiques et Dynamique sédimentaire, il a piloté le programme français Extraplac, dédié à l’extension raisonnée du plateau continental, et également été membre entre 2012 et 2017 de la Commission des Limites du Plateau Continental à l’ONU (New York).